L’adieu aux étoiles

Né le 8 janvier 1942, Stephen William Hawking est l’un des scientifiques les plus renommés du monde, et on le compare à Albert Einstein ou à Isaac Newton.

Son travail s’est concentré sur le rapprochement de la théorie de la relativité et de la théorie des quantas pour tenter d’expliquer la création de l’univers et son fonctionnement.

On l’a célébré, non seulement pour ses remarquables travaux scientifiques, mais aussi parce qu’il incarnait deux extrêmes du sort de l’humanité : un esprit qui voguait parmi les étoiles et les théories scientifiques les plus savantes, et un corps martyrisé, paralysé.

Pour les personnes qui, comme lui, vivent avec leur pleine conscience dans un corps immobile et incapable du moindre mouvement, il renvoyait une image de la Vie qui refuse de se résoudre, le modèle de la volonté de vaincre tous les obstacles. En ce sens, c’est un modèle qui ridiculise les vaines agitations de beaucoup de nos concitoyens autour de futilités grotesques.

Pour communiquer Stephen Hawkings utilisait son ordinateur qui parlait à sa place et lui permettait de rester connecté au monde. Il utilisait des aides comme celles que je développe au quotidien depuis plus de 25 ans. Sa disparition me touche personnellement.

Bernard Béville le 14 mars 2018

Quelques liens en vrac pour les curieux :

https://www.alis-asso.fr/
https://albums-accessibles.org/
http://www.arasaac.org/
http://rnt.eklablog.com/
 

Les commentaires sont fermés.