80 km/heure

La décision est donc prise : passage aux 80 km/h au 1er juillet sur les routes sans séparateur au milieu. Cette décision concerne plus de 4000 kilomètres pour la Vendée.


Une étude complète est actuellement publiée sur  le site de France Info

>>> à lire ici <<<<

Les conclusions pour la Vendée sont : Pour ce département sans grande métropole, il est exceptionnel qu’il faille compter 21% du kilométrage de ces voies pour atteindre 50% des tués. Les routes où l’accidentalité est la plus forte sont réparties équitablement sur tout le territoire.

Il est bien difficile de lire la grille qui détaille le nombre de tués, le pourcentage au kilomètre etc, donc de savoir dans notre département quelle sont les routes les plus accidentogènes.

Une conclusion semble toutefois émerger : ce sont les routes avec de longues lignes droites qui semblent les plus dangereuses.

Les partisans de la limitation en attendent une diminution du nombre de tués sur les routes, sans que les expériences menées ailleurs aient démontré le contraire.

Les opposants, eux ne sont pas convaincus du bénéfice en nombre de morts, et croient surtout que la décision a été prise pour d’autres raisons.

On peut se demander si cette mesure ne risque pas d’être plus gênante qu’autre chose. dans les provinces sans transports collectifs, où l’automobile n’est pas un luxe mais une nécessité vitale quotidienne.

Les commentaires sont fermés.