Illetrisme ~ illectronisme ?

On connait les conséquences de l’illetrisme en France, mais « l’illectronisme » ???

Une récente étude du CSA à la demande du Syndicat de la Presse Sociale conclut entre autres :  » Pour mémoire, les illettrés sont allés à l’école, mais ils ne maîtrisent pas la lecture, l’écriture, la compréhension de l’écrit. A eux seuls, ils représentent 2,5 millions de personnes « 

Bigre, il y a de quoi être inquiet pour la participation citoyenne à un moment où notre société demande de plus en plus d’être en communications « virtuelles » avec les administrations.

On parle depuis des années de « la fracture numérique », or, si 89% des Français possèdent un ordinateur, une tablette ou un smartphone, ils sont tout de même 11% à ne pas maîtriser ces formes de communications, soit 5 millions de personnes.

 

C’est pour cette difficulté spécifique aux usages d’internet et de l’informatique qu’on parle maintenant d’ illectronisme (contraction entre illetrisme et électronique).

Le CSA (auteur de la dernière enquête pour le compte du Syndicat de la Presse Sociale) a distingué plusieurs profils d’usagers : les « aguerris », qui n’ont aucune difficulté. Les « volontaires » qui ne maîtrisent pas tout mais souhaitent y arriver. Les « décalés » qui ne se servent pas d’Internet tous les jours et se font aider d’un proche. Les « réfractaires » qui font carrément sans. Et les « occasionnels », souvent jeunes et ne disposant pas d’une connexion permanente faute de moyens. Les plus surprenants sont ceux qui ont jeté l’éponge, les « abandonistes ». Soient des Français de tous âges, tous milieux (20% des CSP+), sexes et régions.

19% des Français auraient ainsi renoncé au moins une fois au cours des douze derniers mois à une démarche à faire sur Internet. Deux tiers sont des actifs. Un tiers ont entre 50 et 64 ans, et 21% sont des « digital natives ». Quatre sur dix ont renoncé à une démarche administrative en ligne (impôts, urssaf, banque, etc.). Ils sont équipés à 94%, mais 30% peinent à naviguer. L’étude n’évoque pas ceux qui ont abandonné délibérément. Elle préfère mettre le focus sur « ceux qui sont comme embarqués sur des chemins dont ils ne trouvent pas l’issue » ….

 

 

Les personnes « illectroniques » ont deux grands types de soucis :

  1. comprendre le fonctionnement des machines, et pouvoir s’en servir sans « faire de bêtises » (« je vais tout perdre si je clique sur quelque chose qu’il ne faut pas »),
  2. se méfier de plus en plus des arnaques, des abus en tous genres qui se multiplient et qui font qu’à l’heure actuelle internet est devenu un lieu de défiance (« on va me voler mes coordonnées et tout le monde pourra se servir sur mon compte bancaire »).

Dans les ateliers d’informatique que notre association assure le jeudi matin à la Mairie de Moutiers, nous rencontrons ces différentes catégories, et nous essayons de démystifier le fonctionnement et l’usage des ordinateurs et d’internet. Nos projets seront exposés à l’AG le 14 septembre, et une première réunion des participants aux Ateliers d’Informatique est prévue le jeudi 27 septembre à 9 heures en Mairie de Moutiers.

Les commentaires sont fermés.